Clotilde BRESSLER-GIANOLI

1875-1912, Cantatrice

Clotilde Bressler-Gianoli nait à Genève en 1875 et meurt dans la même ville en 1912. La famille Gianoli est d’origine italienne. Elle grandit dans un milieu d’artistes plasticiens (peintre, sculpteur et décorateur). Clotilde Gianoli débute le piano à 4 ans et termine le Conservatoire de Genève à 16 ans. Elle poursuit sa formation en chant à Milan. Elle fait ses débuts au Grand Théâtre de Genève en 1892. Son talent lui vaut une ascension rapide qui la mène à Bruxelles, Lyon, Paris. En 1909, un critique genevois salue son rôle de Carmen : « C’est toujours, au point de vue vocal, la perfection même et dites par cette voix chaude et si artistement conduite, toutes les pages de la Carmencita ont leur maximum de relief, de charme et de fini dans l’exécution. Et la comédienne au jeu plein d’autorité, délicieuse dans les parties gaies, et si tragique dans les autres, égale la chanteuse. Son succès fut triomphal et les rappels innombrables. »

Dans les années qui suivent, elle chante Carmen à Covent-Garden à Londres. Cantatrice reconnue tant pour sa voix que la justesse de son jeu d’actrice, elle se produit ensuite sur les grandes scènes d’Amérique (Manhattan, Chicago, Philadelphie). Ses interprétations de Charlotte, de Dalila, de Carmen et surtout d’Orphée, lui valent une renommée extraordinaire dans le monde de l’opéra. Elle n’a fait que quelques enregistrements. En parallèle à sa vie de scène, elle enseigne aussi au Conservatoire de Lausanne. Elle est mariée et mère de famille. Elle meurt subitement en 1912 à cause d’une appendicite aigüe. Vingt-cinq ans après sa mort, le Journal de Genève rend hommage à son talent de cantatrice en affirmant : « La plainte d’Orphée n’a sans doute pas connu d’accents plus émus et plus enchanteurs ! ».


(SSI)

Oeuvres
Bibliographie