Cécile BIÉLER-BUTTICAZ

1884-1966, Ingénieure

Cécile Butticaz est née à Genève le 2 juillet 1884, elle est décédée dans la même ville le 1er juin 1966. Elle est ingénieure, spécialisée en électricité, et a notamment travaillé au percement du Simplon.

Elle fait d’abord un diplôme pédagogique puis entre à l’École d’ingénieur de Lausanne (École polytechnique). En 1907, elle devient la première femme ingénieure électricienne en Suisse. Elle est assistante en physique à Lausanne puis travaille avec son père, ingénieur lui aussi. Elle dirige ensuite un bureau de femmes ingénieures. En 1910, elle se marie à son confrère Alfred Biéler. Ils ont trois enfants. Alfred Biéler a notamment travaillé au Lötschberg, à la seconde galerie du Simplon, il a dirigé les travaux du pont Butin. Il est difficile de savoir qu’elle a pu être le rôle de Cécile Butticaz durant ces différents mandats. Elle est professeure de mathématiques dans l'enseignement privé à Lausanne et à Genève. En 1929, elle obtient un doctorat ès sciences physiques.

Elle est cofondatrice du club Soroptimist lausannois en 1949, un réseau mondial de femmes exerçant une activité professionnelle. Cécile Biéler Butticaz est par ailleurs active dans différentes associations et mouvements. Elle a, par exemple, présidé la commission des cours de l’Union des femmes de Lausanne, elle est membre de la Société suisse des ingénieurs et architectes ainsi que des Associations genevoise et vaudoise des femmes universitaires. Protestante, elle a fondé l’école protestante de Brigue au moment du chantier du Simplon et a fait partie du Comité genevois des protestants disséminés. Elle signe des articles dans la Gazette de Lausanne ainsi que différents ouvrages à caractère éducatif.

En 2003, une plaque à son honneur est posée à la place de la Navigation où elle a vécu pendant vingt ans.


(SSL)

Œuvres
  • Foyer moderne, Lausanne, La Concorde, [1935]
  • « Étude sur la conductibilité thermique de quelques matériaux de construction, Lausanne », Bulletin technique de la Suisse romande, Lausanne, 1917.
  • Printemps, Lausanne, Genève, Payot, [1922].
  • Hiver, Lausanne, Genève, Payot, [1922?]
  • Automne, Lausanne, Genève, Payot, [1922]
  • Été, Lausanne, Genève, Payot, [1922].
Bibliographie